Production et distribution de l'eau potable à Mayotte

Les ressources

Elles sont divisées en deux groupes d’origines différentes :

  • La ressource profonde englobe les eaux en profondeur (nappe phréatique) et  sont exploitées par des forages. 
  • La ressource superficielle qui englobe les eaux dites « de surface » comme les rivières les retenues collinaires et l’eau de mer.

Ces ressources d’eau sont acheminées par pompage ou gravitairement dans des filières de traitement pour les rendre potable.

La partie Nord de Mayotte (au Nord de la ligne Dembéni-Chiconi, concentre l’essentiel de la population et des besoins (environ 70%) mais, aussi, la quasi-totalité des ressources exploitées (99%).
En effet, la pluviométrie est plus abondante au nord de l’île (vents dominants de nord pendant la saison des pluies). De plus, les pentes sont moins prononcées ce qui favorise l’infiltration et la présence de rivières pérennes.

Les traitements

6 unités de production d’eau potable sont actuellement en service sur Mayotte :

  • 5 unités de traitement des eaux douces en Grande Terre
  • 1 unité de dessalement de l’eau de mer en Petite Terre

Le traitement des eaux douces est une filière classique de coagulation, floculation et décantation. Cette étape est suivie d’une filtration sur sable puis d’une désinfection.

Le traitement de l’eau de mer est réalisé par osmose inverse. (voir L'eau à Mayotte, une ressource fragile)

La distribution

La distribution de l'Eau Potable est assurée par plus de 760 kms de réseau et d'une soixantaine de réservoirs qui alimentent en eau potable toutes les agglomérations de Mayotte.
Ces réservoirs sont généralement implantés en hauteur pour réaliser une distribution en gravitaire chez l’abonné.